voyage en Guinée 2014

12 septembre 2014

Retour de Guinée Bissau et Conakry : des semaines plus tard... le bilan.

Des paysages splendides, d'une variété incroyable : montagne, océan, cascades, rios, forêts.
Mais surtout :
rencontres, rencontres...
Tout d'abord sur le plan de l'humain : énormément d'émotions.
Nous avons fait des rencontres extraordinaires : des gens simples et d'un courage immense, confrontés à une misère extrême. Des gens accueillants, généreux.
Des jeunes aux yeux pleins de rêve : « on veut aller en France (!!!) »
Des vieux, à la fois sages et malicieux.
Des femmes d'un courage qui frise l'absurde.
Des uniformes, aussi pesants qu'au Sénégal parfois, mais avec un peu d'humour on s'en tire...
D'autres uniformes qui se transforment en guides et sont allés même jusqu'à faire notre lessive...
Des missionnaires, laïcs ou religieux, qui font un travail fantastique, dans un contexte parfois bien difficile, sans aucun soutien local et avec un soutien européen en baisse.
Et des bestioles, des petites, des grandes : bien sûr les moustiques, mais aussi les mouches tsé-tsé, les serpents omniprésents, les macaques voleurs, les crocodiles, les barracudas (éviter la baignade dans les rios)...
Un réseau routier qui va du meilleur au pire : parfois, au milieu de nulle part, de belles longueurs de goudron neuf, d'autres fois, des passages à l'abandon depuis plusieurs saisons, des bacs en panne, des digues disparues, des journées pour faire quelques kilomètres...
Ce fut un voyage magnifique, que nous avons effectué seuls, avec notre Q Traction. Nos uniques contraintes ont concerné l'approvisionnement en eau (quand on vous dit « non potable », ça veut dire typhus et dysenterie...) et en carburant (pompes vidées par les revendeurs de carburant « informel »).
Nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité : nous bivouaquions dans les villages, après accord du chef, ou en brousse quand nous ressentions le besoin d'être au calme, parfois aussi dans des missions qui ont été l'occasion d'échanges émouvants, parfois aussi dans un des rares campements du pays, pour un plein d'eau, le wifi ou l'électricité (jamais les 3 en même temps, au mieux 2 et seulement par intermittence).
Souvent, notre confort à bord nous paraissait indécent, au vu de la misère que l'on côtoyait.
Ce voyage de 16 000 km réalisé de janvier à mars 2014 est encore très présent en nous : nous pensons chaque jour à ceux que nous avons rencontrés et que nous ne reverrons peut-être pas lors de notre prochain voyage, à la facilité de notre vie d'occidentaux (même si rien n'est parfait), comparée à ce qu'est la vie au fond de la Guinée.
Nous essayons de trier les milliers de photos, mais n'y arrivons pas : nous nous arrêtons sur trop d'entre elles ! Encore un petit effort, allez ! Parmi 4000 photos, nous avons réussi à réduire à..150, objectif : 50 au maxi. On va y arriver.
Une pensée particulière pour ceux, croisés le long de notre route, et qui nous ont bluffés :
Les frères et les sœurs des différentes missions de Guinée Bissau qui nous ont hébergés ;
Martine et Vincent qui nous ont accompagnés et donc supportés de la Mauritanie jusqu'en Guinée Bissau,
Jacques et Nicole pour leurs précieux conseils,
Ricardo et Daniela, qui gèrent un orphelinat et une école sur leurs fonds personnels à Sobané ;
Pierrette et Jean-Paul rencontrés à Koundara, dans le cadre de leur première mission en Afrique ;
Laou et Alain, du beau campement sur le lac de Koba
Frédéric et Carolina, pour leur accueil à Conakry ;
Le directeur de l'hôtel Bel Air, qui nous a éclairés sur la société guinéenne et superbement accueillis
Le directeur de la clinique Ambroise Paré à Conakry
Ali, du village de Badalabougou, près du lac de Bento
Les jeunes du village de Sibeya qui nous ont fait découvrir leurs grottes
Sadio, gérant du campement Bev de la dame de Mali, pour sa connaissance et sa sagesse...

 Ci-dessous quelques étapes illustrées de notre voyage (photos sans légende : cliquer sur la photo pour le commentaire)

L'entrée venant de Guinée Bissau (poste de Sansalé)

on est richeon est millonnaire (en francs guinéens !)

perplexitéperplexité

position des rampes pour l'embarquementposition des rampes pour l'embarquement !

poste frontière de Sansaléposte frontière de Sansalé

y'a pas le choixVa falloir passer

c'est là que ça me grattec'est là que ça me gratte

c'est passéaprès le bac

cou de main pour la lessivela lessive (dont la nôtre)

égouttageégouttage

Jean Faya, le plus sympa des douaniersJean-Faya, le plus sympa des douaniers

Sobané

 

A Sobané, sur la côte, nous avons découvert un orphelinat/école/dispensaire, géré et  financé sur fonds propres par un couple d'Italiens.

Quelques photos du complexe et des environs

activités de l'après-midiProgramme des activités récréatives

arrivée de la pirogueLa pirogue de pêche de l'orphelinat

le réfectoirele réfectoire

c'est du sérieuxle cahier du dispensaire

dortoir orphelinatun dortoir

enfant sur la plageun enfant sur la plage

la classeune leçon

les fantastiques Ricardo et DanielaRicardo et Daniela, dans leur orphelinat

lycéennes à la plagedes lycéennes de Conakry en excursion

mamadou, directeur de l'hôtel Bel AirMamadou, directeur de l'hôtel Bel Air

navire coréen en panne au largenavire coréen en panne au large

peinture muralefresque murale

pirogue à voilela pirogue de pêche au large

quelques élèvesquelques enfants

Grottes de Sibeya et lac Bento

baignadebaignade

enfants de Balandougouenfants de Balandougou

 

grotte de Sibeyagrotte de Sibeya

l'adorable AliAli

les rochers géants piste SibeyaRochers géants sur la piste des grottes

 

vieille femmevieille femme malicieuse

 Centre Pastoria à Kindia, et environs

 

 

chipies aux chutes de Konkouré

 

chutes de Kilissi

 

élevage de reptiles à Pastoria

 

femme sauvée d'une morsure de cobra

 

la tombe du chimpanzé TarzanTarzan, le premier primate sur lequel on a testé le BCG, après qu'on lui ait innoculé la tuberculose. Il survécut et on lui onctroya une retraite tranquille. Il mourut de vieillesse et mérita bien sa tombe.

le Voile de la Mariée

pas de baignade aujourd'hui

pas de baignade

toile géante

Voile de la Mariée bis

 

Fouta

lycéen sur son destrier à Dalaba

un couple d'amoureux

Village de la Dame de Mali

 

tout le monde au travail

 

transport des briques

 

trempage à l'indigo

 

un profil légendaire

 

vieille femme

 

 

Sadio et sa première épouse

 

Sadio présente la région

 

 

 

 

fabrication des briques

fillette réveuse

jeunes du village

le repas des dignitaires

magnifiques potagers

à l'office de tourisme

colonel Camara

dame ou gorille

Retour vers le Sénégal

bac de Dingueteri

bivouac en brousse

chutes de la Sala- suite

chutes de la sala

pique nique

accès Niokolo Badiar

Koundara

 

échange avec Paul et Pierrette

en taxi

Iézéquiel, très sympathique missionnaire tanzanien

naissance

révision bac Sles jeunes qui feront la Guinée de demain : préparation au bac blanc tard dans la nuit

Pour nous contacter :

chrisetdom14@gmail.com

 

Posté par campingcar50 à 09:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]